top of page

Et le cuir, dans les expressions françaises, qu’est-ce que ça donne ?

Dernière mise à jour : 1 déc. 2023

À part ce jeu de mot qui n’a rien à voir avec la matière mais qui nous a amusées au point que l’on en a fait l’une de nos premières cartes postales,


Carte postale Bandit Manchot - "dur à cuir"
Carte postale - "dur à cuir"

voici une liste non exhaustive des expressions françaises qui ont trait au cuir :


  • Avoir les cuirs qui se touchent : être à court d’argent. Cela renvoie à l’image d’un portefeuille, qui, lorsqu’il est vide et fermé, a les deux volets de cuir qui se replient sur eux-mêmes.


  • Un rond de cuir : À la fin du 19ème siècle, les personnes travaillant dans les bureaux et devant rester un certain temps sur des sièges peu confortables, avaient pris l’habitude de rajouter entre la chaise et leur postérieur un coussin de cuir plus ou moins rembourré de forme circulaire : un rond-de-cuir. La démarche d'utiliser ce coussin supplémentaire, qu'on peut trouver légitime ou ridicule, a inspiré à Courteline en 1893 le roman Messieurs les ronds-de-cuir. Un livre qui décrit avec délectation la médiocrité de certains fonctionnaires et leur propension à faire appliquer des règlements aussi stupides que leurs coussins, et ce, derrière leur bureau, sans constater sur place l’efficacité de leurs lois. D'une manière générale, un rond-de-cuir est une personne peu concernée par son ouvrage. Georges Feydeau écrivait bien que "l’amant est l’artiste de l’amour, le mari n’en est que le rond-de-cuir"...


  • Avoir le cuir tanné : être endurci. Qu'il s'agisse d'atteintes physiques (ne plus sentir les coups) ou morales (être insensible aux émotions, aux horreurs rencontrées ... etc).


Bandit Manchot - "Une jolie fleur dans une peau de vache"
  • Une jolie fleur dans une peau de vache : au début des années 50 quand il est arrivé à Paris, Brassens est tombé fou amoureux d'une jeune femme, Nadine Lhopitalier, qui est ensuite devenue Nadine de Rothschild. Elle avait tout pour plaire mais ne faisait pas du tout attention à lui.


  • Tanner quelqu’un : harceler quelqu’un de ses demandes.


  • Un gâte-cuir : Celui qui gâte le cuir ; mauvais cordonnier.


  • De fou vient folie, et de cuir courroie : Ce proverbe sous-entend que l'on ne peut attendre d'un fou qu'un acte de fou.



  • Faire un cuir : Écorcher la langue française comme on écorche la peau des animaux pour en faire du cuir. Dans son sens linguistique, le nom masculin « cuir » désigne la faute de langage consistant à faire entendre un « t » là où il n’y en a pas. Il peut aussi s’agir d’une insertion d’un « t » entre deux voyelles. « Si tu ne vas pas à Lagardère, Lagardère ira-t-à toi » (Paul Féval - Le bossu) ; « Malbrough s’en va-t-en guerre… » (Comptine du XVIIIe siècle). Il est à noter que certains cuirs sont autorisés à l’exemple de la locution « va-t-en guerre ». Lorsqu’on met-t-un « t » à la place d’un « z » c’est un cuir !


  • Avoir le cuir dur ou avoir le cuir épais : Être de constitution solide, robuste ; avoir une bonne santé. Être insensible aux critiques.


  • Il faut faire chanter le cuir : Le cuir est le nom donné par les rugbyphiles au ballon. S’emploie pour dire qu’il faut jouer un rugby d’attaque, en multipliant les passes. On peut aussi dire l’ovale ou l’ovoïde, la béchigue ou la rogne…


Et bien sûr, pourraient figurer dans cette liste toutes les expressions ayant trait à la peau... réelles ou détournées 😊



113 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page